Histoire du Québec

Timeline created by HistoireDesMedias
In History
  • 20,000 BCE

    Arrivée des Amérindiens en Amérique.

    Passent par le pont de glace de la Béringie, depuis la Sibérie.
  • 2,000 BCE

    Arrivée des Inuits depuis la Sibérie.

  • 985

    Arrivée des vickings.

    Partent de l'Islande. Une colonie va s'établir au Groënland. Eric le Rouge et Leif Ericksson. Sont arrivés en Terre de Baffin, puis ils ont continué jusqu’au Labrador, puis en Terre-Neuve, à L’ance-aux-Medowse. Certains disent qu'ils sont allés jusqu'à Boston.
  • 1400

    Arrivée des pêcheurs.

    Viennent de tous les littoraux de l'Atlantique. Basques jusqu'à Rimouski.
  • 1492

    Découverte de l'Amérique par Christophe Collomb.

    Il cherchait la route des Indes, donc "indiens".
  • 1492

    Chute de Constantinople.

    Route des épices bloquées qui obligent les puissances à trouver une autre voie d'accès.
  • 1499

    Découverte de l'Amérique par Amerago Vespucci.

    Donc "amérindiens".
  • 1500

    Forte présence amérindienne.

    250 000 à 500 000 au Canada. 25 000 à 50 000 au Québec. Plusieurs millions dans toute l'Amérique.
  • 1524

    Verrazanno premier à faire une carte précise de l'Amérique du Nord.

    Accompagné de Jacques Cartier.
  • 1534

    Découverte de la Nouvelle-France par Jacques Cartier.

    Envoyé par François 1er. Part avec deux navires et soixante hommes. Rencontre le chef du Québec Donnacona.
  • 1535

    Deuxième voyage de Jacques Cartier.

    1535/1536. 3 navires : La Grande Hermine, La Petite Hermine, et L’Emerillon avec 110 personnes. Retrouve Donnacona. Va à Montréal (Hochelaga). Passe l'hiver et perd beaucoup d'hommes (froid et scorbut). Tensions qui commencent avec les Indiens.
  • 1541

    1541-1542 : troisisème voyage de Jacques Cartier

    5 navires, Cartier n'est que Lieutenant. Equipage censé être conduit par Roberval qui arrivera plus tard. Voyage pour coloniser.
  • 1578

    Début du régime des compagnies.

    Dure jusqu'en 1663. Elles choisissent le gouverneur (nommé par le roi) qui va représenter la France. Entour de 4/5 personnes, ils forment le conseil de surveillance.
  • Fondation de Québec par Champlain.

    Lors de son troisième voyage, Champlain construit l'habitation de Québec avant de repartir en France en 1609. Il avait cartographié la Nouvelle-France en 1607. 30 habitants à ce moment-là.
  • Bataille du Lac Champlain.

    Bataille contre les Iroquois car relations diplomatiques pour le commerce de la fourrure n'a pas foncitonné. Alliance avec les Montagnais, les Hurons et les Algonquins
  • Création de la compagnie des Cent Associés.

    Le Roi de France, Louis 13 leur accorde le monopole d'exploitation de la fourrure mais doit en retour faire venir des habitants.
  • Début du régime seigneurial.

    Se termine en 1854. Régime de distribution et d’administration des terres, dans le but de favoriser le peuplement du territoire.
  • Québec tombe aux mains des anglais

    Suite à la guerre franco-anglaise de 1627 à 1629, David Kirke s'empare de Québec.
  • Québec est restitué à la France.

    Traité de Saint-Germain-en-Laye.
  • Fondation de Trois-Rivères.

  • Mort de Champlain.

    La Nouvelle-France est laissée à elle-même jusqu'en 1663.
  • Guerres irokoises.

    Durent jusqu'en 1666, 25 de guerre contre les Iroquois (soutenus par l'Angleterre et la Hollande) pour l'alliance France-Hurons. On se bat pour le commerce de la fourrure.
  • Fondation de Montréal (Hochelaga).

  • Création de la compagnie des Habitants.

  • Monseigneur de Laval nommé vicire apostolique.

  • 30 000 habitants dans la région.

  • Début du régime du gouvernement royal.

    Dure jusqu'en 1760. Note : 1661 : Louis 14 devient Roi de France. Régime à deux têtes : un gouverneur général (plus haute autorité, il représente le roi) et un intendant (plus influent, lui qui administre, préside le conseil souverain).
  • Fonfation du Séminaire de Laval.

    Par Monseigneur de Laval.
  • Régiment à Québec.

  • Nomination de Jean Talon 1.

    Intendant jusqu'en 1668. Première action : recensement. Veut encourager l'immigration, la nuptialité, la natalité. Fait venir 750 orphelines, "filles du roi". Amendes aux jeunes qui ne sont pas mariés. Prime d'allocation de natalité : 10 enfants = 3000 livres. Investie aussi dans les industries (chanvre, lin, hublon, navale).
  • Début du ramassage de la dîme.

  • Nomination de Jean Talon 2.

    Intendant jusqu'en 1672.
  • Guerre de la ligue d'Ausbourg.

    Dure jusqu'en 1697. Pays qui s’opposent à la politique d’expansion de Louis 14. Traité de Ryswick : les deux métropoles décident de revenir à la situation d’avant-guerre.
  • Première tentative d'invasion de Québec.

    L'Angleterre, menée par Williamp Phipps et cinq navire échoue. 2000 personnes à Québec à l'époque. Un messager va rencontrer Frontenac, célèbre phrase « Vous direz à votre maître que je lui répondrais par la bouche de mes canons ». Anglais se postent à Lévis mais pris pas l'hiver, redescendent.
  • Guerre de succession d'Espagne.

    Dure jusqu'en 1713. Traité d’Utrecht qui met fin à la guerre. La France cède l’Acadie, la Terre-Neuve et une partie de la Baie d’Hudson à l’Angleterre.
  • Mort de Monseigneur de Laval.

  • Deuxième tentative d'invasion de Québec.

    Walker arrive avec 74 navires et 12 000 hommes, mais 8 de ses navires vont échouer à cause d’un naufrage à Port-Cartier. Il perd 1400 personnes. Fait demi-tour. Eglise désormais appelée « Notre Dame des Victoires ».
  • Construction de la forteresse de Louisbourg.

    La France a encore en sa possession l'Île Royale et l'Île du Cap-Breton.
  • Guerre de succession d'Autriche.

    Dure jusqu'en 1748. Après la paix de 30 ans. Traité d'Aix-la-Chapelle qui permet à la France de récupérer Louisbourg, prise par les anglais pendant la bataille.
  • Guerre de conquête (ou guerre de défaite).

    Dure jusqu'en 1760. Première fois qu'on se bat pour ses propres intérêts, notamment pour les terres fertiles de la vallée de l’Ohio.
  • Déportation des Acadiens.

    5000 à 6000 personnes faites prisonnières et envoyées dans les colonies américaines.
  • Arrivée en renfort du Marquis de Montcalm.

    Arrive avec 450 hommes. Succès jusqu'en 1758.
  • Troisième tentative d'invasion de Québec.

    Navires anglais menés par James Wolfe. Incendie les villages pour asphyxier Québec. S'installent sur l'Île d'Orléans et à Lévis et bombarde pendant tout l'été (80% de la ville détruite). Montcalm repousse Wolfe de Québec une première fois. En septembre, par une ruse, Wolfe installe 5000 hommes sur les plaines d'Abraham pendant la nuit. Déroute française, bataille de 20 minutes. les anglais prennent Québec.
  • Québec est définitivement aux Anglais.

    Dernière victoire française avec le chevalier de Lévis face à James Murphy, mais Vaudreil perd ensuite face à trois navires anglais.
  • Traité de Paris

    Met fin à la guerre de sept ans avec l'Angleterre. La France cède la Nouvelle-France et l'Acadie mais conserve ses droits de pèche en Terre-Neuve et dans le Golfe du Saint-Laurent et récupère St Pierre et Miquelon. Anticosti devient la 14e et le Canada la 15e colonie (petit territoire le long du St Laurent entre le sud d'Anticosti et juste en dessous de Montréal). Premier gouverneur : James Murary jusqu'en 1766.
  • Proclamation royale.

    Dure jusqu'en 1774. Fin du régime militaire de Jeffrey Amherst, on met James Murray en tant que gouverneur général. Il va mettre en place des mesures gentilles envers les habitants désormais citoyens britanniques du Québec.
  • Début des révoltes américaines contre les anglais.

    Demande le soutien des Québécois qui refusent, loyaux, puisque Murray avait été sympa avec eux vers 1760.
  • James Murray remplacé par Guy Carleton.

    Murray accusé par les marchands d'être trop souple avec les Canadiens (autorisations loi civile française, vivre en seigneurie, percevoir la dîme, …).
  • Acte de Québec

    Décrété par Londres, dure jusqu’en 1791. Loi qui modifie la proclamation royale pour réagir à l’agitation des colonies américaines et pour s’assurer de la loyauté des Canadiens par rapport à la révolte américaine. On triple le territoire du Québec (région des grands Lacs et sud).
  • Proclamation de l'indépendance.

    Scellé par le traité de Versailles en 1783. Séparation du Québec en deux : on perd toute la Louisiane et le sud des Grands Lacs, cédés aux USA. On garde donc le Québec et le Pays d'en haut - futur Ontario).
  • Acte constituionnel

    Avec la proclamation de l'indépendance américaine, au moins 100 000 loyalistes, fidèles à l'Angleterre, partent au Canada, colonie britannique mais déçus de ce qu'ils y trouvent. S'établissent dans les cantons de l'Est près de Sherbrooke (environ 40/45000, le reste en Acadie et au Québec). Séparation du Québec en deux territoires : le Haut-Canada et le Bas-Canada.
  • Première chambre d'assemblée.

    50 personnes élues par la population. il faut avoir 21 ans et être propriétaire pour voter.
  • Début du commerce du bois et fin de la puissance de la fourrure.

  • Blocus continental de Napoléon.

    Ferme les voies d’accès de certains ports européens à l’Angleterre. Cette dernière ne peut plus s’approvisionner en bois et se tourne donc vers ses colonies d’Amérique.
  • Les députés comencent à réclamer la responsabilité ministérielle.

  • Début de l'immigration anglaise vers l'Amérique.

    3 millions de personnes (surtout des Irlandais) quitte le Royaume-Uni jusqu'en 1850.
  • Papineau fonde le parti Patriote.

  • 92 mesures de Papineau envoyées à l'Angleterre.

    Demande de changement.
  • Réponse de l'Angleterre aux mesures de Papineau.

    Résolutions Russell : Refuse d’accorder la responsabilité et reserre ses droits sur la colonie française et donne plus de droits aux gouverneurs.
  • Début de la rébellion contre l'Angleterre.

    Printemps : députés avisés de la réponse de l'Angleterre. Seule fois dans l’histoire du Québec qu’on a pris les armes pour se soulever contre l’Angleterre mais ça ne s’est pas étendu partout : que dans la région de Montréal et la région du Richelieu. 3 causes : économique, politique et immigration.
  • Mandat d'arrestation contre Papineau.

    Il se réfugie aux USA puis France. 26 autres vont le suivre aux USA.
  • Victoire et défaites des patriotes.

    Novembre : Victoire des patriotes à Saint-Denis mais perdent à Saint-Charles-sur-Richelieu et Saint-Eustache.
  • Les patriotes fuient aux USA. Le reste devient les Frères Chasseurs.

  • Affrontement Frères Chasseurs et troupes britanniques.

    A Lacolle et Oddeltown.
  • Exécution de 12 patriotes par le gouverneur général Colborne.

    Surnommé aussi le "Vieux Brûlot" car il a incendié des maisons dont les habitants étaient suspectés d'avoir cachés des patriotes.
  • Présentation du rapport Durham.

    3 mesures liées à ce qu'il a vu en voyageant : union des deux colonies et un seul parlement / assimilation des québécois / gouvernement responsable.
  • Arrivée du gouvernement responsable.

    Gouvernement de l'Union qui dure jusqu'en 1867. Un seul parlement. Réunion des deux Canada : on parle maintenant de Canada Ouest et Canada Est.